Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 18:08

C’est bien la question qui s’est posée, lors de la Bérézina du conseil municipal, Bérézina dans laquelle le maire a sombré corps et biens.

M. Joseph était pourtant parti le vent en poupe, lisant avec délectation une charge – encore une –à l’encontre de sa première adjointe, accusée entre autres crimes, « de ne pas travailler sur les dossiers de la ville », de « ne pas produire le travail pour lequel elle a été désignée (nous aurions dit : élue) ». Tandis que lui, n’est-ce pas…

Lui ?

Massacrer quelqu’un en lisant un texte préparé par une chargée de com, c’est facile ! Conduire avec compétence et autorité un conseil, c’est une autre paire de manche

Ça implique d’abord d’avoir travaillé sérieusement ses dossiers.

Et le maire ne le fait pas, manifestement.

Ça implique aussi de savoir débattre, argumenter. Et le maire ne sait pas.

Ça implique surtout d’être convaincu de l’intérêt de ce qu’on propose pour la ville.

On en est loin, avec ces hésitations continuelles, ces retraits de délibérations.

Nous avions déjà constaté tout cela. Mais hier, quel naufrage ! et peu réjouissant pour Bandol.

M. Joseph s’est montré aux yeux de tous incapable d’assumer sa fonction.

Non seulement il ne peut pas répondre aux questions, mais il n’est même pas sûr du bienfondé des délibérations qu’il soumet au vote : un comble !

Faut-il transformer une partie du parc du Capélan en parking privé pour un restaurant? (Oui, vous avez bien lu !) le maire est réticent ! « Je n’ai pas pris de décision » « J’ai quelques difficultés pour présenter cette délibération » « je n’ai pas vu les points qui ont posé problème ». Pourquoi la présenter alors?

De plus en plus fort : « Je n’étais pas au courant… j’ai lu avec surprise… »

Et le clou de la séance : la délibération N°3. Le maire se retourne, et découvre deux personnes derrière lui. Qui sont ces individus ? Il s’indigne : « C’est scandaleux que j’apprenne en conseil municipal la venue de représentants de l’EPC PACA ! » Sauf que…sauf que ces fonctionnaires ont été invités par ses services. Qui pourra croire que c’est à son insu et qu’on l’aurait « courcircuité » ?

De toutes manières, on les prie de retourner à Marseille : la délibération est reportée, car M. Joseph se pose encore des questions à son sujet…

Ce n’est plus de la politique, c’est du grand guignol.

Idem pour les finances, sujet que le maire prétend maîtriser. Aucune réponse aux critiques de M. Palix, aucune. Sans parler de cette décision modificative, dont on a oublié de noter la moitié dans la délibération…et de celle concernant le règlement intérieur qu’on n’a pas pris le temps d’examiner.

Rassurez-vous : M. Joseph ne perd pas le nord : à minuit, il envoyait le texte de son attaque contre Mme Quilici à des blogs bandolais.

Voilà sa priorité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires

Gervais 30/09/2014 15:06

Ce qui devait arriver, arriva!!
Durant la campagne électorale, je me suis fait sanctionné sur un blog, pour avoir osé dire que je préférais aller voir un cardiologue dans son cabinet médical que dans le fauteuil du premier magistrat de la ville!!!
Et bien mes craintes étaient bien justifiées. Un Maire doit être avant tout un chef de groupe, un rassembleur, celui qui arrondi les angles........
Pas un dictateur, pas un despote, pas un personnage dont l'égo passe avant les intérêts de la commune, s'il a été élu Maire c'est grâce à l'honnêteté du groupe Bandol Passion et de ses électeurs qui certains comme moi ont voté à contre cœur pour la tête de liste issue de l'union.
N'oublions jamais nos petits dictons un de ceux-ci s'applique bien aujourd'hui: "Chacun son métier et les vaches seront bien gardées"
Monsieur le Maire, au lieu de sanctionner vos conseillers et élus, utilisez votre temps à travailler pour Bandol, déjà que vous n'êtes Maire qu'à mi temps, n'en perdez pas plus.