Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 14:37

Notre monument aux morts est depuis quelques mois le théâtre d’événements dont nous nous passerions volontiers.

Le 18 juin, quelques instants avant la cérémonie commémorative de l’appel du Général de Gaulle, le maire, bouleversant le protocole prévu, informait la première adjointe de sa décision : il déposerait seul, dorénavant, les gerbes de la ville.

Le 11 novembre dernier, autre incident.

La gerbe envoyée par le député de la circonscription Jean-Sébastien Vialatte restait par terre, à la grande stupeur des participants, alors qu’elle aurait dû être déposée par Mme Laetitia Quilici, accompagnée de 3 enfants des écoles, comme le prévoyait le protocole.

Une simple erreur, un oubli, assurait M. Joseph, rejetant élégamment la faute sur un lampiste dans ses excuses au député …

Un oubli ?

On aura du mal à le croire, au vu de ce qui s’est passé avant-hier, le 5 décembre.

Cette fois-ci, M. Joseph a tout simplement refusé la gerbe du député. Il aura sans doute trouvé une excuse, mais qui n’abusera personne. En effet, M. Vialatte, retenu dans sa commune, avait souhaité être représenté par la première adjointe dont la présence à ses côtés est de toute évidence insupportable à M. Joseph.

Cette attitude inqualifiable appelle plusieurs remarques.

Non content d’être régulièrement absent quand il s’agit de représenter Bandol, il semblerait que M. Joseph s’ingénie à nous brouiller avec tous nos voisins et amis : le président et les maires de la CCSSB d’abord, les représentants des villes jumelées, et maintenant le député…

D'autre part, ce sont bien les votes des Bandolais qui l’ont placé à son poste, et qui ont porté Mme Quilici à celui de 1ère adjointe ? Et ce, d’autant plus clairement qu’elle lui a apporté la moitié des suffrages.

Ce sont bien les votes des conseillers municipaux qui ont désigné Mme Quilici comme première adjointe et qui, à la majorité, l’ont maintenue dans ses fonctions, n’en déplaise à M. Joseph ?

Il serait temps que le maire comprenne qu'il ne peut s'affranchir des règles démocratiques en vigueur, qu'il doit respecter le choix des électeurs et se plier aux décisions de sa majorité.

Enfin, par respect pour ceux qui ont donné leur vie pour notre pays, il serait préférable de ne pas régler ses comptes devant un monument aux morts.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires

j.c 10/12/2014 10:04

d' un ane meme en lui coupant la queue ont en fera jamais un cheval de course