Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 10:38
Mensonges et manipulation : si l'on parlait finances ?

Tocsin, branle-bas de combat à la mairie, affolement : voilà qu’il manquait 1,7M€ au budget 2015. Et M. Joseph de fournir des explications assez nébuleuses et peu compréhensibles sur ce trou, dont il accuse son prédécesseur.

Il a eu l’excellente idée de vouloir éclairer le bon peuple, en publiant un article sur son blog, mais aussi, on n’est jamais trop prudent, sur Bandol Blog pour avoir une audience un peu plus large…

Tout s’éclaire : le maire s’est livré à une manipulation peu scrupuleuse en mélangeant sciemment deux actions financières distinctes.

Personne ne pourra nous taxer de partialité envers M. Palix, mais en l’occurrence, celui-ci a tout à fait raison de protester et de dénoncer ces mensonges : sa gestion n’est pas concernée.

Petite explication:

Tous les ans, depuis plusieurs mandats, la commune a recours à un CLTR (crédit révolving) et utilise la même procédure. L’opération est simple : on fait un emprunt fin décembre et on le rembourse quelques semaines plus tard.

Cette opération comptable facilite la trésorerie. De plus, l’intérêt versé est très faible.

C’est ce qui s’est passé : en décembre 2013 emprunt, puis remboursement comme prévu en 2014 en mars, tout simplement parce qu’en janvier, il n’y avait pas assez de trésorerie disponible.

M. Joseph accuse : M. Palix aurait procédé à ce remboursement clandestinement (???) Pourquoi pas avec une valise de billets à la main … et, circonstance aggravante, juste avant les élections, précise-t-il, insinuant que la chose est louche !

Personne n’aurait été au courant.

Sauf que c’est totalement faux ! Ce sont les services financiers de la ville qui font tous les ans cette opération, et qui décident de la date, pas le maire.

Et on voudrait nous faire croire qu’ils ignoraient ce remboursement, qu’ils ont eux-mêmes effectué? Impossible !

Pourtant, M. Joseph ose l’affirmer sans hésitation : « Il (ce remboursement) n’a été connu qu’une fois l’exercice 2014 terminé, c’est-à-dire en janvier 2015 »

Et lui non plus n’était pas au courant, proclame-t-il ! On l’en a averti le 27 janvier 2015.

On nous permettra d’être inquiets…

C’est bien lui qui a présenté et fait voter le Budget Primitif 2014 lors du Conseil du 29 avril ?

Or ce remboursement y figure en toute lettre page 19, « Section d’investissement - détail des dépenses , chapitre 16 - 16 449 : Opération Aff. Option de tirage ligne trésor : 1 917 000 €*.

Apparemment, le maire a parcouru ce document d’un œil distrait. A moins qu’il n’ait pas bien compris ce qu’est un CLTR , dont les opérations sont tout, sauf « Imprévues »?

De plus, que cet emprunt ait été remboursé en mars au lieu de janvier n’a pas d’incidence sur le budget 2015 » !

Effectivement, il y a bien eu une erreur. Mais c’est en décembre 2014 qu’elle s’est produite. Et qui était maire ? M. Palix ?

A la fin de l’année, on a tout simplement oublié de renouveler l’emprunt CLTR !

Et c’est cette information qu’a reçue M. Joseph le 27 janvier.

Pourtant, cet emprunt était bien prévu dans le Budget Primitif voté le 29 avril : il figure à la page 22 section d’investissement – détail des recettes : chapitre 16 16 449 : Opération Aff. Option de tirage ligne trésor : 1 917 000 €. Et également dans l’état de la dette page 28.

Reconnaître cet oubli et assumer ses responsabilités ? N’y comptez pas. On préfère accuser faussement le prédécesseur. Air connu et qu’avait dénoncé en son temps M. Joseph, à l’époque où son association s’appelait Vigilance et Vérité…

Il y a bien eu carence. Et quel est l’élu en charge des finances ? Le maire en personne, qui a déclaré ne laisser à personne d’autre cette responsabilité et qui a réorganisé ce service.

Manifestement, les prestations municipales de M. Joseph ne sont pas à la hauteur des ambitions qu’il a nourries pendant des années. Il s’était – ou du moins a-t-il voulu nous le faire croire – forgé de solides compétences dans les finances.

Force est de constater qu’il les maîtrise aussi mal que le reste…

Autre manipulation : l’an dernier, la commune a octroyé à l’association Les pointus une subvention de 18 000 €, qui lui a permis d’organiser La valse des Capians (sur 4 jours) les Latines de Bendor et les joutes.

M. Joseph entend octroyer 114 900 € pour une valse des Capians (sur 3 jours) accompagnée d’autres festivités ces mêmes jours.

La majoration de la subvention – la seule qui nous intéresse –n’est pas de 63 000 €, mais bien de 96 900 €.

En voilà une qui échappera aux « contraintes budgétaires », alors que toutes les autres associations bandolaises verront leur subvention baisser de façon drastique (de plusieurs centaines à plusieurs milliers d’euros), comme les en a averties le maire. Nul doute qu’elles apprécieront !

*S’agissant d’un budget prévisionnel, les sommes prévues calculées « au plus large »…

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires

Viala 18/02/2015 10:43

C'est de ma propre initiative que j'ai publié l'article du maire de Bandol