Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2017 2 19 /12 /décembre /2017 18:01

 

Cela fait longtemps que les Bandolais ont tranché, en désertant les séances municipales.

Le maire se dit sans rire très déçu de se retrouver en réunion quasi privée, entouré de ses seuls colistiers, et encore pas tous…car il manque en tout 11 élus, représentés ou non.

Eh oui, l’opposition ne s’est pas déplacée, ce qui lui vaut des vitupérations fielleuses de la part de M. Joseph, qui regrette de ne pouvoir débattre – « se battre ?» – avec elle.

Mais a-t-on jamais vu, en bientôt 4 ans, M. Joseph prendre en compte l’opinion des autres, même de ses propres colistiers, comme en 2014 ? Les écouter ? Se remettre en cause ?

Après avoir créé des commissions extra-municipales à grand renfort de trompettes, sensées recueillir l’avis des citoyens, combien de fois les a-t-il réunies ?

Et  peut-être que le maire pourrait se soucier de l’absence de son adjointe à la culture, dont la dernière apparition remonte au conseil du 11 mai … Sauf à considérer la fonction d’adjoint comme une sinécure, il y aurait beaucoup à dire à ce sujet.

Quant à son implication personnelle dans ce conseil « si important de la vie communale », avec, disait-il, des délibérations essentielles pour Bandol, il est apparu que notre édile manquait de la plus élémentaire concentration, voulant aborder la délibération 14 alors qu’on était déjà passé à la 20, annonçant la N°24 avant la 23…et indiquant un montant de 4,6M€ au lieu de 6 M prévus (HT) pour les travaux du quai de Gaulle !

 

Passons sur les décisions, suivies des contentieux où, mécontent du jugement du TA ou des motivations invoquées par la justice, le maire annonce qu’il va faire appel, sans frais pour la commune, précise-t-il. Ce qui nous étonne, le passage en cours d’appel exigeant un avocat, lequel ne travaille pas gratis.

On pourrait résumer ainsi la suite :

Lecture de la délibération, parfois suivie d’explications. Commentaires ? Pas de commentaires ! Vote à l’unanimité !

Lecture de la délibération. Commentaires ? Pas de commentaires ! Vote à l’unanimité !

Lecture de la délibération, Commentaires ? Pas de commentaires ! Vote à l’unanimité etc, etc … avec de temps en temps quelques coups de brosse à reluire !

Cependant certains points méritent d’être relevés :

  • Tarifs du port :

Ils demeurent inchangés depuis 2015, mais il faudra payer 30 € pour s’inscrire sur la liste d’attente, qui sera ainsi mieux gérée, ce qui permettra de réduire le temps d’attente.

 Etonnant ! On aurait pensé que celui-ci dépendait plutôt du nombre de places disponibles…

Cela aura aussi un effet de transparence (?) au regard de ce qui se passait auparavant, ajoute le maire. Avant ? Mais cela fait 4 ans que la SOGEBA est gérée par des personnes qu’il a lui-même nommées.

Un Plan d’action avec révision des tarifs a été établi pour remédier au déficit récurrent de l’aire de carénage, dont on attend des résultats dans un proche avenir, nous assure-ton.

  • Stationnement payant sur voirie.

Mise en œuvre de la réforme du stationnement avec dépénalisation à partir du 1er janvier la contravention sera remplacée par le FPS (forfait post stationnement.) dont le montant ne peut être supérieur au maximum dû et qui sera recouvré par un organisme d’Etat. Une partie de la recette sera versée à la CA Sud Ste Baume. Voici les décisions prises par nos élus:

Instauration de 2 zones à Bandol : zone verte, limitée à 4 h et zone orange limitée à 2 h,  comprenant le Quai de Gaulle et le Bd Victor Hugo, qui, lui, aura une gratuité de 30 ' .

Il sera voté aussi que si l’on dépasse les 3h gratuites dans les parkings, on sera facturé au 1er ¼ d’heure seulement et pas 3h ¼ – pour l’instant, est-il précisé par le maire…

  • S’en suivent 4 délibérations budgétaires :

Une ouverture de crédit d’investissement au titre de 2018 de 229 000 €, concernant divers travaux et achats de matériel. Il nous semble excessif d'y voir la preuve, comme l’a fait M. Joseph, que « beaucoup de travaux sont faits dans les quartiers extérieurs », car sur la somme prévue, seuls 30 000 € (13%), concernant une pompe de relevage au Bois Maurin, leur sont consacrés, les autres investissements concernant plutôt des établissements municipaux.

Egalement, ouverture de crédit prévue pour l’assainissement : 300 000 € pour réparation de l’émissaire sous-marin d’Eden Roc, et 100 000 € pour travaux de maintenance de celui qui rejoint la Cride.

  • Demandes de subventions « au taux le plus élevé possible » auprès de la CASSB, du département de la région et de l’Etat pour les travaux du quai de Gaulle.

Sans doute ces instances sont-elles moins exigeantes dans la constitution des dossiers que la mairie, puisqu’il y a 10 jours, on en était encore… à l’avant-projet, et qu’une grande incertitude régnait à propos du pluvial (cf le blog de M. Joseph).

  • Procédure de déclaration de projet pour la mise en comptabilité du PLU pour la création d’un nouveau site d’équipements collectifs et publics.

Bref rappel : un emplacement situé en bas des Katikias avait été réservé sous la mandature de M. Barois pour l’extension éventuelle de l’école maternelle, puis transformé en EBC par M. Palix à la demande de résidents. Le projet actuel permettra la relocalisation et l’extension de l’établissement pédiatrique « Les Lauriers roses ».

 Ceci dit, le déclassement de cet espace boisé classé exige non une modification, mais selon le deuxième alinéa de l'article L. 123-6 du code de l’urbanisme, une révision du PLU, certes simplifiée dans le cadre d’une procédure précise. On ne peut qu’approuver ce projet.

Mais ce qui interpelle, ce sont les préoccupations environnementales de M. Chorel justifiant la disparition de cet EBC « qui n’a rien de remarquable » et surtout « qui est à l’abandon».

Avec de tels arguments, on pourrait raser toutes les forêts de France et de Navarre et transformer le Capelan en parking... Mais passons!

Nous voilà prévenus.

Intervention de M. Fréani, qui annonce  la participation de la population, au travers de la commission extramunicipale concernée, présidée (comme les autres) par M. le Maire. Il n’est jamais trop tard ; les principaux acteurs sont quand même les personnes qui gèrent l’établissement…

  • Personnel communal : plusieurs délibérations le concernent.

*Modification du tableau des emplois permanents qui passent de 249 à 251.

On sait que la baisse des effectifs était un cheval de bataille de M. Joseph. Au 01/01/20014, ils étaient au nombre de 255. Cependant, le maire a embauché récemment un cadre A, chef de Pôle, une première à Bandol, pour chapeauter deux services. De plus, si, comme le rappelle toujours M. Joseph, le poste charges de personnel  a bien baissé de 300 000 € en 2015, dès l’année suivante, il a regrimpé pour dépasser de 200 000 € les charges de celui de 2013. De quoi s'interroger.

*Modification du temps de travail.

Le temps de travail de 1607 h/an n’était pas respecté, nous dit-on : pour le mettre aux normes, on a préféré modifier les horaires plutôt que de diminuer les jours de congé, en accord avec les services et le syndicat.

  • Compétences eau et assainissement

Lors de la dernière séance du conseil communautaire, il a été décidé par vote d’avancer à 2019 le transfert de compétence des communes à la communauté prévu par la loi Notre, au lieu de 2020. Manifestement, cette décision n’a pas plu à M. Joseph, qui a voté contre, ainsi que ses colistiers. Du coup, il a cherché dans l’arsenal législatif des dernières années de quoi s’opposer à cette décision : loi de 2016, rapport de la cour des comptes 2015 etc, etc...Mais ce n’est guère possible, puisque la majorité du conseil communautaire l’a approuvée.

Plus incompréhensible, le maire n’a jamais donné de raison précise pour justifier son opposition. On est en droit de se demander pourquoi il voudrait conserver cette compétence.

Le conseil l’a suivi – faut-il s’en étonner– en donnant à l’unanimité, un avis défavorable.

2019, au lieu de 2020, y aurait-il un lien avec la réalisation des travaux du quai de Gaulle, et les problèmes d’assainissement rencontrés ? L'avenir nous éclairera peut-être...

   

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires