Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2018 7 25 /11 /novembre /2018 15:49

On est en train de faire table rase : la démolition du terre-plein central est en route, on a commencé par supprimer tous les lampadaires « brosse-à-dents ».

Résultat : dès la tombée de la nuit, le quai de Gaulle est entièrement plongé dans le noir ! Quid de la sécurité, sans parler de l’activité économique rendue difficile, voire impossible ? On n’y a sans doute pas songé.

Fort Heureusement, le pin proche de la fontaine ne sera pas abattu, lit-on dans un communiqué municipal. Le 19, il était impossible d’épargner « cet arbre remarquable » (sic) et le 22, c’était chose faite !

Voilà le maire soudainement touché par la grâce ! Bien sûr, les centaines de signatures (668) obtenues en 4 jours par la pétition mise en ligne n’y sont pour rien, car prétend-on, la municipalité se penchait sur le problème depuis plusieurs semaines, lequel exigeait « une réflexion approfondie » (resic). A force de se triturer les méninges, on a trouvé : il suffisait de diminuer le rayon du rond-point de la fontaine…

Pour réussir à faire passer le maire et ses séides pour les champions de la préservation de l’environnement auprès des Bandolais après la transformation du tiers du parc du Capelan en parking, il faudra se lever tôt ! Quant au pseudo « attachement de la municipalité à la préservation des espèces végétales » de la jardinière centrale, ce n’est pas le problème : on détruit le seul espace vert et fleuri du centre-ville. On va déterrer 17 palmiers anciens de 15m de haut,  qu’il sera difficile de haubaner et transplanter à l’endroit prévu, face au port (?),  et 18 Chamaerops humilis , sans compter les Dracénas et autres.

Et pour quoi ? Pour une promenade piétonne pompeusement qualifiée de Canopée et plantée d’essences méditerranéennes, qui sont tout, sauf florifères et qui mettront bien du temps à croître…

 On gagnera 20% ou 60% de plus (Cf communiqué du 19 novembre), gain qualifié « d’augmentation très sensible » ! 20% de 2,50m, ça fait combien ? Le plumitif de service n’est manifestement pas un matheux…

Mais le pire est sans doute à venir.

Car le projet prévoit aussi la création d’une place devant la mairie, un mail planté de platanes le long des Allées Jean Moulin, pour soi-disant faire « provençal ».

Est-ce qu’on va également y enlever  les deux rangées de palmiers, 29 en tout, et dans la foulée, la dizaine de lauriers-arbres magnifiques qui forment l’été de flamboyants bouquets ? Une des raisons évoquées pour supprimer le fameux pin était son « emprise potentielle sur la nouvelle place. » Au fait pourquoi cette nouvelle place ? Eh bien, a-t-on lu, pour accueillir l’été le marché hebdomadaire…

Plus grave sera l’impact des travaux sur l’activité économique du quai. Il est stupéfiant d’avoir attendu le 19 novembre pour annoncer le début des travaux un mois plus tard. Stupéfiant et inacceptable.

Un calendrier avait été établi en 2017 par la municipalité : mars –avril 2018, puis septembre-décembre 2018 et janvier-février2019, calendrier devenu obsolète : on avait oublié de tenir compte de l’assainissement… D’où 5 mois de retard. Voici le nouveau planning :«  le projet se déroulera en 2 phases, avec une interruption estivale (?), pour reprendre à la rentrée et se terminer à la fin de l'année 2019 », comme par hasard. Quant au phasage décidé, mystère.

Une réunion est prévue le 26, réservée aux seuls commerçants. Ils sont les plus impactés, certes, mais c’est aussi notre argent qui sera dépensé.

Redisons-le : ce projet n’est pas celui des Bandolais : il leur est imposé par la municipalité, dans une visée purement électoraliste, d’où ce calendrier mortifère pour les acteurs économiques.

Mauvaise appréhension des problématiques, mauvais choix de la procédure adoptée, incapacité à gérer correctement une réalisation urbanistique de cette ampleur, ville laissée à l’abandon dans le seul but d’amasser l’argent nécessaire à cette réalisation…

Il est des erreurs qui coûtent cher.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

BARBE DANIEL 21/07/2019 17:11

Les 2 places pour personnes handicapées sur quai CHARLES DE GAULLE ont été supprimées ainsi que les autres places en épi qui autorisaient un stationnement GRATUIT au personnes handicapées .Réponse de la police municipale :ALLEZ AU PARKING.......PAYANT !!!