Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2020 3 08 /01 /janvier /2020 15:19

Après avoir inauguré en grand pompe le nouveau quai, après s’être permis d’inviter la foule à déguster des galettes offertes par d’autres, nous apprenons que M. Joseph va assurer la première partie d’un récital donné le 26 janvier au théâtre Jules Verne par un artiste vice-champion du monde de sifflet et intitulé : « Ne sifflez pas sur la pianiste »

Ҫa ne s’invente pas !          

On pourra ainsi, avant la prestation des artistes, entendre notre édile se débattre avec les doubles croches et les triolets de son morceau de bravoure, toujours le même d’ailleurs depuis bientôt 12 ans : « la sonate  au clair de lune » du regretté Beethoven.

A lire l’argument du spectacle et vu le talent des artistes,  ce récital à visée caritative se suffisait à lui-même. Mais que ne ferait-on pas pour susciter l’admiration des foules et se faire réélire, à  défaut d’avoir les compétences qu’on est en droit d’attendre d’un élu ?

A moins qu’il ne s’agisse d’une tentative de reconversion, l’électeur bandolais étant versatile, comme chacun sait…

Même si l’on possède un certain talent de salon, on n’en demeure pas moins un amateur – n’est pas Luisada qui veut – et il faut savoir rester modestement à sa place et se contenter d’aller jouer dans les maisons de retraite de Bandol, par pure bonté d’âme, qui en douterait ?

Quant à nous, curieusement, nous aurions plutôt vu M. Joseph jouer d’un instrument à vent, du pipeau par exemple …

Il aura échappé au maire l’incongruité de cette prestation, et son caractère scandaleusement déplacé en  période préélectorale.

Aura-t-on le droit de « siffler sur le pianiste » ?

Partager cet article

Repost0

commentaires