Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2020 2 16 /06 /juin /2020 20:11

Certes, les promesses, comme le souligne M. Joseph dans son programme, n’engagent que ceux qui les écoutent.

Mais que dire d’un maire qui prétend,  la main sur le cœur, faire ce qu’il n’a pas fait – ni même essayé de réaliser  – pendant 6 ans ?  Et qui nous promet même de faire le contraire de ce nous avons constaté pendant son mandat !

L’animation, si importante pour Bandol, a été l’un des postes les plus négligés de la mandature, victime de la recherche d’économies à tout prix (passé de 530 000 € en 2013  à 216 000 € en 2018), et du peu d’intérêt que lui porte M. Joseph –le point culminant étant atteint avec l’absence de la fête des vins en décembre dernier.

Voilà que le maire prétend la « dynamiser davantage »…C’est mal parti, car le peu qui nous est proposé n’est pas fait pour attirer les foules, ni même pour retenir les Bandolais qui ont pris l’habitude de se précipiter …à Sanary.   

Nos quartiers ?  11 lignes sur 11 pages ! C’est tout dire … Cependant, le maire y a un peu pensé, malgré tout : il promet d’enfouir les lignes aériennes…à Naron, et pour le reste de la ville, une rue par an !

Rendez-vous dans un siècle ou deux…

Ah, les espaces verts ! Que de parterres à l’abandon pendant 6 ans! M. Joseph s’engage à mettre   «  un accent particulier ( ?) sur leur entretien » ou du moins ce qu’il en reste à l’issue de son mandat ! Car c’est avec ardeur que cet ami de la nature a amputé les parcs et jardins ! Rabotage des jardins du Casino pour créer une gare routière ; bétonnage des parcelles plantées de vignes devant la maison des vins ; disparition des espaces fleuris de lauriers magnifiques de l’ex place de l’Europe généreusement bétonnée – à ce propos qu’est devenue la grande stèle de marbre à l’oiseau sculptée par Dionis ?– Remplacée par deux griffures rouillées du plus bel effet. Et à la place du parterre fleuri autour de la fontaine : une fakenews, c’est-à-dire du béton !

Le pire, pour la fin : une bonne partie du parc du Capelan transformée en parking, que le maire donne comme exemple de « l’aménagement du cadre de vie »… il fallait oser.

L’assainissement ? Voici un parfait exemple de la façon dont M. Joseph se moque des Bandolais, lui qui, en la matière, n’a quasiment rien fait en 6 ans. Rappelez-vous le bassin de rétention du Grand Vallon,  à 850 000 €, promis par lui en 2014 ! Comme sœur Anne, nous n’avons rien vu venir ! Le maire s’est contenté de poser 2 barrières pour empêcher toute circulation dans les deux endroits les plus dangereux de la ville pendant les épisodes de fortes pluies.

Pour justifier son inertie M. Joseph a déclaré, il y a peu, que ce bassin était irréalisable.  Mais il assure, dans son programme, qu’il sera « force de proposition » pour le faire construire …par Sud Ste Baume.

Parmi les nombreuses rubriques présentées sur le papier glacé de ce beau programme qui brasse beaucoup de vent, on retiendra un projet vert qui mérite une mention particulière : «  le développement de l’agriculture » sur le territoire de la commune, avec comme exemple la trufficulture ! Directement inspirée d’articles pêchés sur internet, mais peu compatible avec la sècheresse estivale et l’absence d’arbres adéquats!  On peut toujours rêver…

 Au fait, avant de creuser des trous dans la colline, si l’on pensait à combler ceux de nos trottoirs et de nos rues ?

Et pour terminer en beauté L’Ethique ! M. Joseph n’a que ce mot à la bouche ! Il en est fou, c’est une de ses passions du moins…en paroles.

Quant aux   actes, nous avons pu mesurer le degré d’attachement de M. Joseph à cette valeur tout au long de son mandat, aussi bien dans la manière dont il s’est débarrassé de ses colistiers, dont il a balayé ses engagements que dans sa façon nauséabonde de faire campagne.

Quant aux engagements exigés de ne pas cumuler de mandat, c’est une lubie de M. Joseph : on fera remarquer que le maire, lui, aura bien un second mandat : il sera vice- président de Sud Ste Baume… Comprenne qui pourra…

Nous en arrivons à ce qui relève de la supercherie : les droits de l’opposition que M. Joseph prétend vouloir respecter et améliorer … demain.

Que n’y a-t-il songé pendant sa mandature ? Bandol est une des rares communes où les élus d’opposition ont déclaré forfait les uns après les autres. 

C’est bien M. Joseph qui leur a imposé un règlement liberticide ? Avec des temps de paroles réduits à minima ?

Que n’a-t-il songé pendant ces six années à respecter les élus, au lieu de se complaire dans l’invective et l’agressivité non seulement au conseil, mais sur son blog et sa page facebook ? Quant au droit d’expression dans la communication municipale, promis « de façon plus large » pour demain, nous invitons nos lecteurs à se reporter  à la page 18 du dernier magazine où M. Fréani s’exprimait. M. Joseph a fait tout ce qu’il reprochait à son prédécesseur : une police de caractère réduite, et le fait que le maire n’ait pu s’empêcher de répondre et de s’attaquer à l’élu, alors qu’il a toutes les autres pages de son magazine pour s’exprimer.

Rappelons que la présence des élus de l’opposition dans les commissions municipales n’est pas une faveur qui leur est accordée, mais un droit garanti par la loi. Et qu’être représenté dans une commission, conseil ou comités ne signifie pas que votre point de vue sera pris en compte. Beaucoup en ont fait la pénible expérience

Qui peut encore faire confiance à M. Joseph ?

Partager cet article

Repost0

commentaires