Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2021 4 20 /05 /mai /2021 20:49

Décidément, il semblerait que les mesures nationales de déconfinement ne soient pas parvenues à Bandol…

Var-Matin nous apprenait, il y a peu,  que M. Joseph, fort de ses compétences multiples et donc épidémiologiques, demandait au préfet la poursuite du confinement, et incitait ce haut fonctionnaire à ne pas appliquer les consignes nationales !

Que constatons-nous ? Après le conseil du 19 février, déplacé de la salle Jules Verne –dont une partie du faux plafond venait de s’effondrer , paraît-il– à la salle Mozart, trop exiguë pour satisfaire aux exigences sanitaires du moment, après celui du 9 avril, toujours pour les mêmes raisons, voici les Bandolais une fois de plus empêchés d’assister au prochain conseil qui comprend des points importants, notamment la 1ère délibération.

Or les convocations ont été envoyées aux élus le samedi précédent, c’est-à-dire après l’annonce du desserrement des contraintes sanitaires : les textes invoqués par M. Joseph pour écarter le public ne sont plus d’actualité.

Bien sûr, une fois de plus, ou plutôt une fois de trop « les débats se  dérouleront sans public, uniquement retransmis de manière électronique » nous précise-t-on. Sauf que la « caméra panoramique » vantée par M. Rocheteau ne fonctionne pas de façon satisfaisante, sans parler de la transmission audio assez déficiente.

La salle Jules Verne ne serait pas sécurisée ? Au bout de 3 mois ? De quoi s’inquiéter…Et quand bien même, la mairie annexe comprend une salle de 120 places, inoccupée et facilement aménageable et qui pourrait accueillir du public.

Il est clair que le maire s’accommode de cet état de fait qui éteint la vie municipale et qu’il voudrait manifestement voir perdurer.

Rien ne saurait remplacer une présence effective, nous le vivons depuis des mois.

Nous avons assisté pendant plusieurs années à des conseils auxquels l’opposition élue (52 % des suffrages) avait cessé de participer, fatiguée de se faire éreinter en séance par le maire, puis sur son blog et aussi, pour faire bonne mesure, sur son compte Facebook …Le public lui aussi, avait déserté les séances. Quant aux opposants issus de sa propre liste, M. Joseph avait décidé de ne pas débattre avec eux. On se souviendra du fameux « Coupez le micro de M.Valéro » proféré un certain jour de juillet 2018  par ce grand défenseur de l’éthique et de la démocratie…

Nouvelle version 2021: on a le conseil sans public, façon de provoquer une fois de plus la désaffection de nos concitoyens.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires