Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2021 5 11 /06 /juin /2021 06:53

Le maire se dit scandalisé et se pose en victime ? Comme d’habitude…Il n’a pas obtenu les subventions et qu’il réclamait et les sommes qu’il espérait ? Ce sont les autres qui ont tout raflé ! Comme d’habitude !

Et d’accuser le président de l’agglomération de servir Sanary avec la complicité des services de la Région… Allégation bien imprudente, car elle impliquerait techniciens et  fonctionnaires.

Il est trop facile de publier un beau camembert en couleur en criant à l’injustice, à coup d’affirmations sans fondement et surtout en se gardant bien de donner la moindre information, et sur les règles qui régissent l’attribution des subventions, et sur tous les dossiers, acceptés ou refusés, que lui-même  a présentés – et qui intéresseraient fort les Bandolais qui pourront juger de la pertinence de ses projets.

Parce qu’enfin, le vrai problème ne se trouverait-il pas plutôt dans les dossiers concoctés par M. Joseph et leur éligibilité? Et dans l’intérêt réel qu’ils présentent pour  la population ?

Comment ça marche ?

La Région  fixe d’abord la somme globale qui reviendra à chaque communauté, ainsi que les critères d’attributions. Elle communique ceux-ci aux communes qui élaborent leurs dossiers et  les remettent à la communauté. Celle-ci les transmet tous tels quels à la Région. Et c’est la Région qui décide d’accorder ou de refuser les demandes, et aussi leur financement.

Pour mémoire, notre région gère16 communautés d’agglomération et 33 communautés de communes, représentant plus de 900 communes et donc des dizaines de milliers de dossiers !

Les critères d’attribution :

Pour bénéficier de subventions, il faut présenter :

Des projets structurants

qui doivent permettre de développer et d’aménager l’ensemble du territoire d’une façon équilibrée, dans l’intérêt de la population.

A l’échelle d’une commune, ces projets doivent avoir un impact sur l’image et le développement de la collectivité : ils ne peuvent concerner la réhabilitation de bâtiments sans rapport avec un développement, ni celle d’une rue etc. Il faut créer…

Le maire a-t-il bien intégré cette notion de structure qui implique une vision d’ensemble, et pas du coup par coup ? Rien n’est moins sûr : en effet, lors du conseil du 25 avril  2019, M. Joseph, critiqué pour l’absence quasi totale de demandes de subventions avait voulu combler ce déficit en en faisant voter 13 en salve pour : un préau, l’installation d’une  clim, de portes automatiques, de sanitaires de plage, clôtures et grillages,  aire de jeux etc…rien de bien structurant…

Des projets écoresponsables

qui préservent l’environnement, concrétisent les ambitions liées au développent durable et au changement climatique.

Le financement :

La Région finance la plupart des projets entre 20 et 30% de leur coût estimé. Ce qui permet d’avoir une idée du coût total des projets retenus. On comprendra aisément que le nombre de demandes présentées dépend de la politique de la commune, et aussi de son budget, plus que de l’importance de sa population,

Passons à Bandol. Quels sont les projets refusés? Mystère ! On pense au parking du stade… Voici ceux qui ont été acceptés :

« voirie en mode doux en bordure du littoral pour 110 000 € »  C’est la piste cyclable !

« En bordure du littoral », cela concerne donc uniquement la portion qui se trouve entre le Casino et le Grand Vallat. C’est actuellement une promenade piétonne très étroite, dont on se demande bien comment on pourra l’élargir sans impacter le littoral, ce qui serait un comble pour un projet qui se veut écologique. Après avoir irrémédiablement abîmé le Capelan, va-t-on maintenant dégrader la frange est de notre littoral ?

Le coût ? Il s’agit bien de l’entrée de ville dont on nous a annoncé la rénovation pour 550 000€, et le remplacement du bois par du béton. Autre point étonnant, l’emploi du mot « voirie » auquel on ajoute « en mode doux » qui impliquerait le remplacement de la circulation automobile ou du moins sa diminution sur ce tronçon, lequel a toujours été piétonnier !

Ce projet boîteux a été chiffré à 1/2  M€ quand même, soit 700€ le mètre linéaire…

Etait-il indispensable aux Bandolais ? Nous en doutons fort.

On est obligé de constater que Sanary, pour le même prix, va construire une crèche !

Les débats, lors du dernier conseil, ont bien montré  le retard de Bandol en la matière et le profond désintérêt des élus de la majorité pour ces équipements essentiels pour la population.M. Le maire aurait pu monter un dossier. L’idée ne lui en est même pas venue.

Autre projet : « la création d’un parc paysager de 8 000 m² » derrière le stade pour 330 000€. Au vu de la subvention allouée, on peut en estimer le coût à un peu plus d’1M€ !

On en reste effaré : la somme est considérable ! Elle servira à priver les Bandolais du dernier parking gratuit qui leur restait en ville. On se demande si nos concitoyens ont bien pris conscience de ce qu’impliquaient les beaux dessins en couleur dont le maire les inondait lors des élections.  

Certes, dans son état actuel, l’endroit n’est pas engageant, mais il était possible, pour bien moins cher, de conserver ce parking en l’arborant…tout en gardant à l’idée qu’il s’agit d’une terre rapportée, et de plus soumise aux embruns.

Il s’agit en fait pour M. Joseph, dont l’amour pour les arbres nous avait échappé, de créer un besoin qui obligera les gens à remplir son fameux parking sous le stade. En réalité, la manœuvre va plus loin et nous l’avons déjà dénoncée : ces deux projets « écolo », piste et parc, constituaient un triptyque avec le «  projet phare » de la seconde mandature : le parking sous le stade. Leur seule utilité : tenter de dissimuler la bétonisation du littoral en face de Bendor – – tout était bien vert sur sa propagande électorale –  et la réalité : 760 véhicules supplémentaires circulant sur le port et au centre-ville, en accroissant embouteillages, nuisances  et pollution.

Mais si le maire comptait faire financer son projet par la Région, c’est raté : elle ne subventionne pas les parkings. Surtout en ville et au bord de mer !

Notons qu’une subvention d’1/2M€ a été accordée à Sanary pour la piétonisation du port en supprimant toute circulation…

On voit la différence !

M. Joseph aura confondu les techniciens régionaux avec ses électeurs…

Le clou pour la fin : sous couvert de covoiturage (!) un parking silo de 2 étages et 380 places quelque part à l’extérieur de la ville, donc peu utile aux les Bandolais, et pas prévu dans son programme, subventionné à minima à 120 000€ et d’un coût très élevé.

Mais qu’est devenu le parking à 0 € promis aux Bandolais ?

N’est-ce pas le maire qui attaquait le programme de son adversaire en prétendant qu’il n’avait pas été chiffré ? En tout cas, le sien ne l’était pas, il l’a reconnu depuis.

Ce qui interpelle, c’est le manque de sérieux et d’ambition des projets présentés, leur inadéquation avec le but qu’on prétend atteindre ; ce qui interpelle, ce sont les priorités de M Joseph qui tournent le dos à ce qu’attendent les Bandolais : qu’on s’occupe de leur vie de tous les jours, qu’on s’occupe de leurs quartiers, de leurs trottoirs, de leurs rues, qu’on respecte leur cadre de vie, car l’addition de ces projets inutiles est lourde : une fois ôtées les subventions, on peut estimer qu’elle va largement dépasser les 10 M€, auquel il faut ajouter le prix d’achat de la maison des vins.

Et qui va payer ?

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Influenceur ou coincidence?
le 11 je faisais remarquer la dégradation du Rd Pt "Pierreplane/ Mistral
que pensez vous qu'il advint? en prenant en compte le WEentre les 2 dates et bien le 15 au matin, une intervention se faisait
comme quoi certains blogs sont lus....en conséquence si vous souhaitez faire passer un message à nos élus, vous connaissez le moyen !!
Répondre
Y
Ce Maire travaille au détriment de la commune de BANDOL !
Répondre
Y
Malheureusement il arrivera a betonner toute la ville de Bandol ! les parcs des zoo avec leur grillage, aucune plantation riche, le CAPELAN murs de Berlin de béton qui cache la vue aux bandolais qui paient des impots,, le sentier abandonné, les plages parlons des sanitaires et des douches qui datent de l an 1000 etc etc etc !!
Répondre
J
en matière d'entretien de voirie, quand peut -on espérer voir remis en état suite dégradation, la matérialisation du rond point bld de Pierreplane/ bld de la Peyrière....depuis 1 mois !!!
au fait et le parking du 11 novembre, faudra t-il une mandature complète pour le voir remis en état ?
Répondre