Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 20:18
Plusieurs études remettent en cause les feux d'artifice en raison de leur nocivité potentielle et l'impact possible sur les écosystèmes.
En effet la combustion pyrotechnique (principe des feux d'artifice) libèrent des composants toxiques et polluants (notamment des métaux lourds et des particules fines). Ces différents composés toxiques polluent l'air et le sol (ou l'eau lorsque les feux sont tirés à proximité de l'eau). Il manque des données et des études plus approfondies sur la valeur des concentrations de ces composants à partir de laquelle ils sont nocifs pour l'homme et l'environnement.

Sans nous priver de ces beaux spectacles illuminés, on peut quand même se demander si une telle multiplication des feux d'artifice (à Bandol 6 sur 2 mois) est nécessaire.
Partager cet article
Repost0

commentaires

S
@ Fred,
Ce qui me gêne dans ce que tu écris c'est que tu ne laisses pas la place à l'évolution. Les études concernant les feux d'artifice sont assez récentes. Il faut alors compter avec désormais ! Devons-nous rester cantonner à ce qui était proposé il y a 4 mois ? sans possibilité d'évolution de pensée ?
De plus, il ne me semble pas que le débat soit encore au niveau de savoir ce que proposait F. Barois pour les animations de cet été. Nous ne sommes plus au temps de la campagne.
Pour moi, cet article est un éclairage sur les éventuelles incidences des feux d'artifice sur notre patrimoine environnemental qui permet peut-être aux élus de Bandol - s'ils consultent ce blog et s'ils n'avaient pas connaissance de ces études - d'en être informé.
Répondre
F
@ Serge: trouver mon commentaire partisan, c'est contraire à ce que tu sais de moi.
Et je répète: cet article n'est pas cohérent s'il émane du groupe Barois, et parfaitement compréhensible émanant d'une jeune femme relativement pointue sur les questions d'environnement...

Mais il faut clarifier le positionnement, car pour égratigner Palix sur ce point, il ne faut pas oublier ce que sa propre équipe annonçait (et parfois, même si on a raison, savoir se mordre la langue pour ne pas paraître au choix "girouette" ou "opposant systématique" qui agressera pour un oui ou un non sur tous les sujets). Mais ce n'est qu'un conseil d'électeur (pas de partisan)...
Répondre
G
@Fred, Jean-Pierre et Laétitia
Je ne veux prendre part pour personne, mais dans l'article de Léatitia, il n'y a aucune attaque contre telle ou telle personne, ni contre la municipalité actuelle. Sa seule réflexion suite à l'article de Var Matin du début juillet, est de dire qu'à l'avenir, il faudra peut-être étudier les effets nocifs des manifestations pyrotechniques avant de les programmer. Concernant les intentions de F.Barois de faire des économies en tirant un feu d'artifice par semaine à la place de M6 Live, c'était bien avant cet article et dans ces conditions, il reviendrait peut être sur sa décision, aidé en cela par une équipe tournée vers le respect de la nature.
Fred, Jean-Pierre, je trouve vos commentaires un peu partisants, car je le pense, le seul but de Léatitia était de mettre en garde les gens qui détiennent le pouvoir, contre les méfaits (connus depuis peu) des feux d'artifices.
Répondre
L
@ Fred et Jean-Pierre,

En effet, des études d'impact sur le milieu naturel semblent nécessaires compte tenu des émissions toxiques de ces feux d'artifice malheureusement aujourd'hui les données manquent, les résultats d'études plus spécifiques devraient être publiés d'ici peu et peut être plus médiatisés que jusqu'à présent.
Mais si on peut anticiper la réglementation (qui probablement suivra), en maîtrisant dans l'avenir le nombre de ces spectacles pyrotechniques, ce ne serait, à mon avis que plus raisonnable...
Répondre
J
Le fond de cet article est très intéressant ! Personnellement très attaché au respect de l'environnement et des écosystèmes, je me suis interrogé à l'époque des grandes fééries pyrotechniques qui se tenaient dans l'anse de Renécros sur l'impact que pouvaient avoir cette débauche de sons et lumières dans un espace aussi restreint...
S'il est un écosystème qui est particulièrement fragile c'est bien celui de Renécros, l'ancienne équipe municipale s'est-elle interrogée sur son respect avant d'organiser ces spectacles pyrotechniques ?
Ou bien comme le commentaire de Fred Metey le sous-entend, cet article est-il le fait d'un nouveau membre du groupe Barois, qui ne pourra qu'enrichir leur réflexion et gommer les erreurs du passé...
Répondre