Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 21:02

 

L’allergie qu’éprouve M. Palix pour la démocratie vient encore de se manifester.

Le magazine de décembre est paru.

Inutile d’y chercher l’article de Bandol pour tous.

Le maire l’a censuré dans sa totalité, trahissant une fois de plus son aversion profonde pour la liberté d’expression des élus de l’opposition et son mépris des lois qui la garantissent.

Rappelons, une fois de plus, que la notion de « polémique » introduite dans le règlement est totalement illégale, l’expression de l’opposition n’obéissant pas aux lois sur la presse.

Ensuite que la loi stricto sensu la réserve aux têtes de liste des élus minoritaires.

Ne nous y trompons pas ! Si M. Palix  publie un texte de Mme Connat, c’est pour mieux la massacrer, et avec quelle élégance…

Aveu de faiblesse : s’il était sûr de lui et du bien fondé de sa politique, il ferait comme les maires des communes voisines, qui publient tous les textes de leurs opposants sans les modifier, et sans y répondre.

Comment l’homme qui dirige la commune pourrait-il inciter les citoyens à respecter la loi, lui qui la bafoue sans arrêt depuis son élection ?

Le prétendu champion de la démocratie la met bien à mal, avec la complicité de ceux qui le soutiennent.

Le plus drôle, c'est que M. Palix se plaint de notre blog : il paraît qu'il trouve nos propos « peu discourtois » (sic) !

 

Et voici le texte hautement subversif que le maire a soustrait aux lecteurs du " Bandol Couleurs Provence" de décembre

 

A propos du quai de Gaulle…

 Nous tenons d’abord à rectifier deux points concernant notre article précédent.

 Une erreur s’est malencontreusement glissée dans un passage du texte pourtant transmis à la fois par lettre et par mail au cabinet du maire  et en a dénaturé le sens. En effet, nous y rappelions que le maire avait refusé de publier en septembre 2010 notre article «  sur la délocalisation du CASINO », et non, comme on a pu le lire « sur la délocalisation du dsp » ce qui ne veut rien dire !

Sans doute s’agissait-il d’une coquille involontaire à l’impression ?…

D’autre part, il est faux de prétendre que l’opposition n’avait aucune page réservée dans le magazine sous la précédente mandature ! Simplement, les deux listes d’opposition n’ont jamais envoyé le moindre texte pour publication.

Pour en revenir à l’actualité, Les Bandolais et les élus de l’opposition ont appris incidemment lors du dernier conseil, que le maire abandonnait en l’état le projet de réaménagement du Quai de Gaulle présenté en exclusivité aux seuls commerçants en mars dernier : il n’envisageait plus de modifier le plan de circulation actuel. Heureusement que le bon sens a prévalu !

Encore un projet électoral qui tombe à l’eau, à la suite du parking souterrain à zéro €, de l’hôtel des Grands Ponts…

Et pourtant, une véritable rénovation, que nous avions prévue d’ailleurs, s’impose pour ce front de mer, du rond-point du Casino à la rue  Voltaire.

Il serait préférable, plutôt que de ressortir un vieux projet  irréaliste et inadapté, de lancer un concours d’urbanisme, qui prendra en compte la réfection des sols, la végétalisation. Sans oublier la requalification des devantures des commerces, dans un souci d’harmonisation qui n’exclue pas la diversité, tout en s’intégrant à l’architecture du quai.

Il serait également souhaitable que les différents projets soient présentés à l’ensemble des Bandolais et soumis à leur appréciation avant décision du conseil municipal, comme cela a toujours été fait par le passé au cours de réunions publiques.

 

                                                                                         Pour le groupe d'opposition Bandol pour tous, le 4 novembre 2011

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires