Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 19:36


 

 

 

 La décision de déplacer le Casino aux grands Ponts a été prise il y a 2 ans par le maire et son équipe, contre l’avis d’une grande partie de la population qu’on a refusé de consulter.

Décision prise à la hâte, sans qu’on se soit donné la peine de mesurer son impact économique sur l’activité commerciale et touristique de Bandol, privé de son seul lieu d’animation permanent.

Décision préjudiciable à l’avenir de Bandol : perte irréversible de la propriété du Casino et de son loyer, perte du dernier grand terrain utilisable sur la commune.

Par contre, excellente affaire pour Partouche Immobilier, qui deviendra propriétaire du terrain et du nouvel établissement qu’il louera à prix d’or – 1 400 000 euros par an–  à la SA Grand Casino, autre filiale du groupe, détentrice de la délégation de service public des jeux. 

On a confondu l’intérêt du casinotier et celui de la commune que rien n’obligeait à se soumettre aux exigences de son locataire.

La nouvelle implantation nécessitant une modification du PLU, une enquête publique est en cours : vous avez enfin aujourd’hui, et jusqu’au 24 septembre, la possibilité d’exprimer votre refus de ce choix à courte vue,  désastreux pour notre ville.

 

Venez exprimer votre opposition en mairie, place Lucien Grillon,  sur le registre d’enquête prévu, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires

Viala christian 26/08/2010 18:38



Bonsoir,
C'est vrai, on ne nous a pas demandé notre avis, pas plus qu'on nous l'a demandé pour la construction de la médiathèque



Bandol pour tous 08/09/2010 13:55



Monsieur Viala,


Vous l’avez sans doute oublié, mais des réunions publiques ont été organisées au sujet de la « médiathèque ».


 En particulier, au Centre culturel, le projet a été présenté en présence
de l’architecte, M. Vasconi. L’assistance, qui était nombreuse et intéressée, a posé des questions auxquelles les intervenants ont apporté des réponses.


S’il y a eu discussion, pratiquement personne, alors, n’a mis en cause le bien-fondé de ce projet qui répondait à des besoins réels
sur la commune, exprimés depuis des années : une salle suffisamment vaste pour accueillir la population, une médiathèque digne de ce nom et une mairie qui regroupe le maximum de services,
disséminés jusqu’alors aux 4 coins de la ville…


Le tout placé au cœur de Bandol, pour revitaliser le centre-ville.


 


Avec le déplacement du Casino, il s’agit de bien autre chose :


 


On n’enrichit pas le patrimoine communal, on le brade.


D’abord, nous perdons les murs du Casino. De locataire, Partouche devient propriétaire, ce qui le met en position de force par rapport
à la commune.


Ensuite, la vente du terrain : Le maire l’a présentée comme une bonne affaire ! 4,2 millions, c’est juste le prix estimé par
les domaines (que la mairie a mis des mois à nous communiquer).


Et le plus beau, Partouche est devenu propriétaire en n’en payant qu’un peu plus du 1/3 à la signature! Et le reste en 2 autres
versements à venir : 1million, 6 mois après l’ouverture du nouveau Casino, et 1,7 M au plus tard le 31/12/ 2012 – sans intérêt.


Connaissez-vous beaucoup de propriétaires qui vendraient leurs biens dans ces conditions ?


 


Pour terminer, une citation (P.V.) de la 1ère intervention du maire Palix, le 21 mars 2008 : « Aucun projet
important ne sera réalisé sans dialogue avec la population…Le décisionnel municipal ne prendra jamais le pas immédiatement sur le consultatif citoyen… »


Après les discours, la mise en pratique : à la fin du conseil du 6 octobre 08, une personne dans le public a demandé au
maire d’organiser un référendum sur le déplacement du casino.


Réponse immédiate : « Impossible ; un référendum demande plus d’un an. Il faudra faire selon la volonté du
casinotier. »