Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 20:50

Mardi, c’était la journée de la femme…Que n’a-t-on entendu ! Egalité, parité etc, etc…

Eh bien, ce n’est pas encore gagné !

Dans le domaine de la politique en tout cas.

Elections cantonales : voyez qui se présente à nos suffrages dans 2 semaines. Six candidats, cinq hommes, une seule femme.

Vous me direz, la « parité » est respectée : nos cinq candidats ont cinq remplaçantes.  Pardon, on dit « suppléantes », ça fait mieux !  Remplaçant, c’est celui qui reste sur la touche.

Le machisme a encore de beaux jours devant lui.

Elections municipales ?

Entendu au Centre culturel lors d’une présentation de liste en 2001 : « voici nos candidates, elles sont toutes belles, charmantes …(hésitation)… et aussi intelligentes. »

Ah, quand même ! nous voilà rassurés…

Les mêmes récidivaient sur le site de leur liste en 2008 : « …pour rencontrer  aussi les colistiers (et aussi nos ravissantes colistières)… »

Bravo !

On a rarement vu vanter en politique les mérites d’un homme en ces termes : « Il est jeune, il est beau… », comme on a pu le lire récemment à Bandol au sujet d’une femme : « Elle est jeune, elle est belle… »  et accuser les hommes qui ne seraient pas d’accord  avec lui de « jalousie ».

C’est confondre élections et Star Ac  ou concours de beauté…et c’est au fond mépriser les femmes que de mettre en avant de tels critères.

Contentons-nous, pour apprécier tel ou telle, de l’intelligence, la compétence, l’honnêteté et du respect des engagements.

C’est bien assez…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires

muriel anguenot 15/03/2011 07:40



les tracts des elections cantonales sont a pleurer : femmes " plantes vertes " alibis de parité suppleantes d'une campagne , navrant .  


 



Frédéric METEY 12/03/2011 13:14



@ Bandol pour tous:


Mon commentaire ne vaut que ce pour qu'il relate: une anecdote.


C'est le décalage avec votre article qui m'a poussé à le faire, mais rassurez-vous, je ne vous en tiens pas "responsables". Ca illustre juste le fait que dans notre monde, on demande toujours aux
femmes tout plein de qualités, et une de plus: être les plus belles possibles.


@ C. Viala


Je ne traiterais pas le supporter en question de brebis galeuse. Juste un partisan dépité par la tournure que prenait l'election et qui tentait de me séduire ou m'amadouer par tous les moyens, ou
qui usait d'un procédé "humoristique" ou "complice" pour me mettre en relation.
Quant à savoir si c'était la plus belle des femmes de la campagne (la mienne n'y était pas), j'ai dit que c'était un point de vue défendable, pas que c'était mon opinion (je ne me sens pas
volontaire pour être membre de ce type de jurys). 



Christioan Viala 12/03/2011 06:48



@ Fred


Salut Fred,


Ce n'est pas très glorieux de ta part de faire remarquer que dans certains troupeaux il y a des brebis galleuses, et puis c'était peut-être la plus belle de la campagne mais surement pas la plus
belle des femmes.
La plus belle n'est-elle pas celle que l'on aime?


Bonne journée.



Christioan Viala 12/03/2011 06:07



Bonjour,


Je ne le prends pas pour moi, mais ne faites pas de quelques cas une généralité.
Beaucoup d'hommes vous respectent et savent que sans vous, "les Femmes" ils n'existeraient pas. Au sens propre comme au sens figuré.


Seulement parfois , ils n'osent l'avouer par manque de courage...
Vous aviez remarqué que parfois ils manquaient terriblement de courage!



Frédéric METEY 12/03/2011 05:10



Entre les deux tours de 2008, un de vos ardents supporters prit l'initiative de me présenter Laetitia QUILICI alors que je venais assister à votre dernière réunion publique, celle d'avant le
dimanche crucial. Il m'aborda en ces termes: "Fred, il faut que je te présente la plus belle fille de cette campagne, qui voudrait te parler..."
J'avoue que cette entrée en matière m'avait quelque peu surpris, au moins autant que par le soudain retournement d'attitude à mon égard (relire les articles de l'époque): j'avais évité de
stigmatiser cette approche dans mon compte-rendu, mais le fait est que cette qualité (tout à fait défendable) ne m'avait pas semblé sur le coup très en rapport avec le sujet qui nous préoccupait
tous: une élection municipale...



Bandol pour tous 12/03/2011 10:41



Bien entendu, nos propos ne visent pas la gent masculine en général, mais le milieu politique  dont les mentalités n’évoluent pas très vite dans notre pays…


Autre point : il y a une « légère » différence entre des propos tenus, paraît-il, par un « supporter », si
ardent fût-il, dans une conversation privée, et donc incontrôlable, et l’expression publique et réitérée de responsables politiques, comme ça a été le
cas.


Mettre sur le même plan une communication officielle et les bavardages ou l’attitude de  tel ou tel est un procédé pour le moins étonnant ; et nous en rendre responsables n’est pas sérieux !