Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 20:45

Aucun conseil n’a eu lieu pendant 3 mois, le dernier datant du 31 juillet. C’est bien long : la vie communale ne s’arrête pas pendant les vacances.

34 délibérations à l’ordre du jour, plus quelques décisions prises par le maire.

 

Décision N° 21 du 13 août:

 Le maire avait décidé d’exercer le droit de préemption de la commune sur un appartement situé rue de la République, pour le transformer en logement social.

Au prix de 40 000€, quelle aubaine !

 

Las, cette décision a dû être annulée : le prix annoncé ne représentait que la 1/2 du prix l’appartement ! Décidément, pas de chance avec les préemptions.

Quel manque de sérieux ! Peut-être bien que le maire aurait pu se renseigner avant de préempter : il faut vraiment faire preuve d’une grande naïveté ou mal connaître Bandol pour espérer trouver un appart – même un studio dans l’ancien – à ce prix-là !

 

Délibération N° 3 : Organisation d’un séjour à Disneyland

 

La commune organise dans le cadre du Carré Jeunes (qui n’existe pas encore) un séjour à Disneyland plus une excursion à Paris pour 26 jeunes, du 26 au 30 octobre.

Elle prendra en charge les 2/3 du prix, soit 10 810 €, comme le faisait la municipalité précédente.

M. Sauzet s’inquiète de cette dépense, dont on aurait pu se passer dans un contexte d’augmentation d’impôts de 27 %. « Pourquoi tant d’argent pour aller voir Mickey ? N’y en a-t-il pas assez à Bandol ? » Il aurait préféré un voyage plus culturel et suggère d’organiser différemment le budget de la commune.

C’est la raison pour laquelle il vote contre.

Le maire rétorque par 2 fois : « Vous votez contre les jeunes. »

Cela devient lassant : dès qu’un membre de l’opposition élève des objections, souvent fondées, il s’entend dire : « Vous n’aimez pas les vieux, les jeunes, les sportifs, les commerçants etc, etc. »

 1 vote contre, les autres pour

 

Délibération N°5 : Changement d’appellation du service CLSB :

 

Enfin, une réalisation de M. Palix ! Le Centre LudoSportif Bandolais s’appellera désormais Bandol Jeunes. On change de nom un service avec un petit toilettage et le tour est joué !

Il comprendra 2 pôles :

·         un Carré Jeune (ex CLSBis) dans les locaux aménagés par la municipalité précédente au gymnase, et que le maire a enfin ouvert, avec plus d’un an de retard, sous (divers)prétexte (que la décoration et l’aménagement intérieur, pourtant choisis par les jeunes, « n’était pas adapté ».)

·         un « Espace Jeunes » situé, comme auparavant, près de la capitainerie.

 

En ce qui concerne le fonctionnement, rien de nouveau, si ce n’est une intervention pédagogique du service au collège Raimu.

François Barois a demandé des précisions sur ces « interventions pédagogiques », rappelant que les animateurs du centre ont une excellente compétence pour les animations, mais pas pour le soutien scolaire, qu’il serait préférable de confier à des enseignants. Il juge le libellé de cette délibération assez confus.

Il est ressorti de la discussion que ces interventions se feraient non au collège, mais au Carré Jeunes avec des bénévoles.

A suivre.

 

Adopté à l’unanimité.

 

Délibération N°6 : Equipements sportifs de la commune de Bandol :

 

Les équipements sont mis à la disposition de 35 associations. La municipalité a décidé d’établir avec elles une convention.

Sont concernés les locaux suivants :

Gymnase municipal :                                                 Stade :

                                     petite salle                                     – pelouse

    grande salle                                  – salle de danse

    club-house                                               – salle des associations

 

Gymnase Raimu

Salle rue des Jardins

Salle de musculation

 

 La convention est consentie pour la durée de l’année scolaire 2009, et renouvelable par tacite reconduction pour les 3 ans qui suivent. Elle peut être résiliée chaque année, 2 mois avant l’échéance.

La mise à disposition se fera à titre onéreux : en clair, on fera payer la location aux associations.

M. Delaud demande à quel tarif et si le conseil municipal sera consulté.

.

Le maire prie Mme Dessaux qui s’est occupée de cette convention, de répondre.

Il apparaît qu’elle « ne s’est pas penchée sur la question ».

C’est important : aura-t-on affaire à un paiement symbolique ou à une location conséquente que les associations devront supporter ?

Mme Logeais intervient pour dire que s’il est normal que des associations à but lucratif paient un loyer, pour les autres, elle pencherait plutôt pour un paiement symbolique pour favoriser l’étoffe associative.

 M. Delaud conseille : « vous fixez un tarif et ensuite, vous donnez ou non une subvention ».

 

Le problème est là. Une convention qu’on peut résilier, des subventions compensatoires qu’on peut ne pas accorder, voilà qui met les associations un peu plus à la merci du bon vouloir d’une municipalité qui ne s’est pas montrée particulièrement exemplaire en la matière …

François Barois fait remarquer qu’on va entretenir une véritable « usine à gaz » et qu’il faudrait trouver d’autres solutions ; des communes voisines ne font rien payer.

On le reconnaît volontiers, mais c’est la loi.

Il souligne que, loi ou pas, beaucoup de communes continuent à mettre gratuitement leurs installations à dispositions de leurs associations.

M. Sauzet intervient pour rappeler que les jeunes réclament la piste de Skate-board qu’on leur a promise.

M. Palix prétend que la piste construite sous M. Suquet était en mauvais état, ce que dément M. Barois : la remise en état était faite tous les ans. En fait, elle a  été supprimée par la nouvelle équipe, qui l’a laissée à l’abandon.

 

Devant la grogne des jeunes, privés d’un espace ludique, on la remet en état, on la rebaptise « Skate-Park » et on prétend  offrir un nouvel espace à la jeunesse (cf édito du dernier magazine). Le tour est joué.

 

Le groupe UMP s’est abstenu, les autres conseillers ont voté pour.

 

Délibération N°10 : Adoption d’un programme de travaux issu du Schéma Directeur d’Assainissement  pour 2010-2020

 

L’étude de ce schéma a été menée conjointement par Bandol et Sanary.

 

Il comporte la réhabilitation de la station de La Cride, qui aura lieu en 2010 et qui sera suivie de travaux concernant, sur la commune, les réseaux d’eaux pluviales et l’assainissement.

Le maire indique les travaux à la charge de la commune, et leur coût.

Il aurait été intéressant pour les élus de les voir figurer, ainsi que le programme global dans un document annexe.

La discussion porte ensuite sur la répartition des charges entre Bandol et Sanary (43 et 57 %) qu’il faudra revoir quand toute la commune de Sanary sera rattachée à l’assainissement collectif.

 

Unanimité

 

Délibération N° 12 Association Présence : Construction d’un foyer d’accueil médicalisé.

 

Il s’agit pour la commune de garantir, conjointement avec le Conseil Général, l’emprunt contracté par l’association Présence (foyer Dujardin), pour la construction d’un foyer d’accueil médicalisé, qui hébergera 24 personnes handicapées, et sera comptabilisé pour 20 logements sociaux.

 

Unanimité

 

Délibération N° 13 : Convention d’objectif pour la GRS

 

La subvention accordée à cette association dépassant 23 000 €, une convention est nécessaire entre la commune et l’association.

 

M. Sauzet demande à Mme Canevari quelle est la somme accordée à la GRS. L’adjointe étant incapable de lui répondre, il demande qu’on renseigne le conseil municipal avant que l’on passe au vote.

La réponse viendra un peu plus tard : 30 000 €.

Il serait bon que les personnes chargées de présenter des délibérations prennent connaissance du dossier présenté : ça fait partie de leur travail ; en particulier les adjoints sont payés pour ça ! On gagnerait du temps…

 

Unanimité

 

Délibération N° 14 : Amicale ornithologique « la Provençale »

 

Subvention de 300 €

François  Barois demande si cette association est Bandolaise.

Réponse : « Non, son siège est à Ollioules »

Mais comme le précise M. Bogi « son président est Bandolais natif de Bandol »

Ah mais alors ça change tout !

Mme Canevari précise que La Provençale (déjà le nom était prometteur) est intervenue dans les maternelles où les enfants ont eu la chance de voir éclore des poussins.

C’est en effet une chance : pouvoir programmer l’éclosion des œufs ! Ils sont très forts !

 

Unanimité

 

N° 15 :  Fondation Résonance :

 

Subvention de 300 e

 

Unanimité

 

N° 16 : Université du Temps Libre :

 

 Complément de subvention de 1000 € (venant s’ajouter aux 4500 déjà attribués.)

 

N°17 : Association Taoumé :

 

Subvention de 500 €

 

Unanimité

 

Les Délibérations 17 à 24 concernent des décisions modificatives du budget principal et des budgets annexes, qui feront l’objet de commentaires plus approfondis dans quelques jours.

 

Nous aborderons également la délibération 28 : modification du PLU, et 29 : changement de statut de la maison du tourisme.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires