Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 11:03

On avait  connu le coup de la prétendue ruine de la ville, de la pseudo mise sous tutelle, de la soi disant tentative de meurtre par étranglement. Voici, encore plus fort, celui des arrêtés de délégations illégaux !

En quelques mots :

Après avoir privé le 1er et le 7ème adjoint de leurs délégations, sans même attendre leur destitution par le conseil municipal, le maire a tenté de conforter sa majorité en distribuant à tout va des délégations à ses conseillers, ce qui était déjà contraire à la loi.

Hélas pour le maire, ces deux adjoints ont été maintenus dans leurs fonctions par le conseil municipal, dans un vote à bulletins secrets.

Ce qui n’a pas empêché M. Palix, lors du même conseil, de faire voter des indemnités à ses conseillers.

Or la loi est très claire : il est totalement illégal d’attribuer des délégations aux conseillers  municipaux, dès lors qu’un adjoint en est privé et ipso facto de leur accorder des indemnités!

 

Nous avons donc demandé au maire de retirer tous les arrêtés par lesquels il a attribué  des délégations aux conseillers municipaux, et de leur demander le remboursement des sommes indûment perçues.

.

Pour information, voici notre lettre, et également une mise au point du sénat sur la question.

  IMG 0001-copie-2 IMG 0002-copie-1

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires

Véronique D 12/11/2010 19:21



Je ne suis pas étonnée d’une telle bévue juridique quand on sait que Monsieur le Maire a pratiqué une chasse aux sorcières et fait partir tous les meilleurs cadres de la Mairie.


En revanche, si c’est un coup de poker c’est encore plus grave, on ne joue pas avec les deniers publics pour conserver le pouvoir.


Est-ce de la malhonnêteté, de l’imposture, de l’incompétence ou les trois à la fois, l’avenir nous le dira. C’est la question que 51 % de bandolais auraient du se poser plus tôt car nombreux
étaient ceux qui savaient comment aller se finir cette mandature à savoir en bérézina. Et je ne parle pas de la Mairie et d’une très grande majorité de ses employés qui se morfondent à dire tous
les jours « qu’ils n’ont jamais vu un pareil « bordel » dans leur collectivité dans toute leur carrière ».


Peut-être que Monsieur Barois n’était pas un grand communiquant, peut-être que la Médiathèque on peut trouver à y redire (encore que ce bâtiment public semble aujourd’hui remplir son rôle) mais
au moins il était honnête, droit et surtout COMPETENT, il le prouve dans cette affaire une fois de plus.


Aujourd’hui les bandolais (encore que M. Barois représentait plus d’un électeur sur 3) récoltent les fruits de ce qu’ils ont semé.


Espérons qu’avec de prochaines élections municipales anticipées (je ne vois pas comment il pourrait en être autrement) les bandolais feront preuve davantage de discernement qui leur a fait tant
cruellement défaut en mars 2008. Les faits sont là.



Jean SARRAT 11/11/2010 10:26



2 remarques:


-La 1ère concernant votre réaction sur la nomination et l'attribution de délégations:


Vous êtes tout à fait dans votre rôle "d'opposition" et je trouve normal et juste votre réaction. Je retrouve là, enfin, une attitude saine qui repose sur des textes.


-La 2ième lorsque vous représentez vos Elus:il y manque une dernière mise à jour qui écarterait la contradiction d'évoquer 5 Elus et n'en représenter que 4.


Ceci dit sans arrière pensée d'être un jour récupérépar une liste Barois!



G.Doly 10/11/2010 19:38



Ca c'est le scandale du mandat.


La Municipalité peut déjà préparer ses cartons.