Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 19:49

  Non content de nous infliger « sa binette partout » dans le magazine, voilà que M. Palix, en plus de l’Edito traditionnel, nous inonde directement de sa prose sous les prétextes les plus divers: il commente les animations, il introduit les articles, il félicite, il dit « son mot »…

Jumelage, inaugurations, ses moindres déclarations nous sont religieusement retransmises, sans parler du dernier discours en date, recueilli in extenso page 19, pour la postérité sans doute!

Livrer à l’admiration des lecteurs un texte aussi ampoulé et d’une grandiloquence si ridicule, là, franchement, il fallait une bonne dose de suffisance !

Et si vous examinez attentivement les articles, vous constaterez que le maire y  intervient très souvent : « je vous rappelle… » , « j’ai une nouvelle fois réitéré (sic)… » «j’invite toutes les Bandolaises… »

Faut-il s’en étonner ? Dès le premier numéro de l’ère Palix, le ton était donné : attaques contre la municipalité précédente et, dans la présentation des élus, oubli total des conseillers d’opposition, lesquels ne représentaient il est vrai, que 49 % de la population bandolaise…

 Et dans le N° 3, le maire donnait toute sa mesure : 7 pages entières – soit la moitié du bulletin –exclusivement consacrées à 2 « interviews » du nouvel élu sur la délocalisation du Casino et l’état des finances communales, ce dernier  truffé d’ « erreurs* » si énormes qu’elles ne pouvaient qu’être volontaires.

Le maire ne veut pas comprendre que les moyens de communications institutionnels (magazines, site internet de la ville, forum etc…), parce qu’ils sont financés par les contribuables, doivent avant tout être mis au service de la collectivité, à des fins d’information et non de propagande personnelle.

Et quand l’équipe en place, selon l’usage, met en valeur ses réalisations, elle doit le faire avec mesure.

Ces moyens ne doivent en aucun cas, comme on le constate à Bandol, être utilisés à des fins partisanes par le maire et  servir de support aux diatribes, stigmatisations et violentes attaques contre les élus ou les citoyens nommément cités, et même contre les municipalités voisines !

Si vous en avez l’occasion, relisez les magazines publiés par les municipalités précédentes ou par les communes voisines : vous constaterez la différence...

* En particulier,  M. Palix affirmait page 8 (N° 3 - septembre 2008) :

« L’épargne brute… est, à ce jour en 2008, de 337 000 €. »

« Notre épargne nette est donc maintenant négative à – 575 000 €. Cette situation financière périlleuse etc, etc… ».

Et de crier haro sur son prédécesseur !

Sauf que… sauf que le « tableau officiel » (sic) du magazine N° 5 de septembre 2009 présentant les comptes administratifs 2007 et 2008 indiquait en encadré page 3 :

2007                                                                                                      2008

 

Epargne brute                  2 201 368

 

                2 024 842

 

Epargne nette                  1 238 732

 

                1 123 881  

Rien qu’une toute petite erreur de 1,7 Million €.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires