Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 17:13

 

 Petit avertissement aux internautes en préambule: qu’ils ne s’étonnent pas de trouver ici quelques différences avec le discours  publié sur le site de la ville, qui  n’est pas exactement celui réllement prononcé par M. Palix  vendredi soir : le texte "officiel"  a été largement revu et expurgé. Si l’on reconnaît l’économie générale de l'intervention du maire, il y a des ajouts, des propos ont été retirés etc…  

 

Sur la scène encadrée de deux rennes étincelants, et de paquets cadeaux factices, voici que le maire apparaît, aux accents grandioses d’un thème musical, et s’empare du micro.

Derrière lui se glissent un à un les élus de sa majorité– du moins ce qu’il en reste – sans oublier le traître  de service.  Lesquels sont restés sagement dans l’ombre tout le temps de la cérémonie …

Il est vrai qu’il s’agissait des vœux du MAIRE sur les affiches et invitations et non, comme l’auraient voulu la tradition et la simple politesse à l’égard des élus, des « vœux du maire et de son conseil municipal ».

S’en suit la projection d’un film publicitaire, très bien fait d’ailleurs, vantant les atouts de Bandol, et qui sera parfait pour les salons touristiques ou pour attirer les tours operators.

Plages, calanques, couchers de soleil rutilants, il fait bon vivre à Bandol.

Certes, mais aucun rapport avec l’action municipale et les préoccupations des Bandolais.

D’ailleurs, aucune vue des quartiers,  c’est pourtant là que vivent la plupart d’entre nous.

Quant aux «  nombreuses discothèques » pleines de jeunes déchaînés, signalons à nos édiles qu’elles n’existent plus depuis belle lurette et que la dernière vient d’être supprimée, suite au projet de rénovation du Casino !

Traditionnellement, l’heure devrait être au bilan 2012. Mais celui-ci  est d’une telle maigreur  que le maire ne s’attarde guère.

Rappelons à M. Palix que ses prédécesseurs n’ont pas « oublié » l’assainissement depuis 50 ans, comme il le prétend : ils l’ont rénové phase par phase. Et c’est son tour.

Mais sur l’écran s’affiche : « un projet pour la ville ».

Il était temps, après 5 ans de mandat!

Quel projet ? « Un  projet de ville qui montre que nous aimons notre port » est obligé de préciser M. Palix.

Car son fameux projet se limite à la rénovation de la promenade le long des quais, qualifiée de « dernier trait d’union de l’urbanisme »

On a surtout constaté un acharnement à reproduire les mêmes erreurs, du stade au Casino…en étalant sur les quais le même revêtement bas de gamme à la place des pavés fatigués…Pas de quoi donner un coup de fouet aux animations et attirer plus de visiteurs.

Quant aux quartiers, les grands oubliés, le maire n’en connaît que les pseudo  « comités » nommés par lui.

2013 ? « Nous continuerons…» répète-t-il inlassablement.

Le tri sélectif, la propreté, le fleurissement, l’enfouissement des lignes (qui n’avance guère).

« Nous améliorerons… »

En particulier l’esthétique des lampadaires… Surtout pas, quand on voit les nouvelles brosses à dents lumineuses !

Il nous promet un parcours de santé pour préserver la longévité des centenaires, le marquage du sentier du littoral (supprimé de la copie, sans doute parce qu’il existe depuis de lustres ),deux constructions au parc du Canet, la réfection d’une panne…

En bref, un flot de bonnes paroles, comme d’habitude, …

 « 2014 verra la transformation de notre communauté de communes en communauté d’agglomérations, ce qui permettra de nouvelles compétences. » En fait, ça en enlèvera à la commune…

Les actions sociales ? Le CCAS  prend en charge « les familles et les enfants nécessiteux (sic) » mot mal choisi, on nage en plein misérabilisme, façon 19éme siècle.

Mais comment se fait-il que le budget consacré à ces aides ait diminué en 4 ans ?

Merci au groupe Partouche, qui a offert le repas aux aînés, dont la majorité des convives ne semblait guère « au bord du gouffre »et ce, grâce aux jetons orphelins …encore merci Partouche.

Révélation également supprimée sur le site…on se demande bien pourquoi.

Les logements sociaux ? Première pierre pour 9 appartements à Blue Bay, qui s’ajouteront aux 12 réalisés en 5 ans…Un record !

Le maire fait l’éloge de la sécurité, grâce aux caméras. Mais il oublie de nous relater l’arrestation des malfaiteurs, comme dans le feuilleton hebdomadaire «  la police vous informe » qu'on peut lire sur le site de la ville. Dommage pour les amateurs de thrillers !

Enfin, du sérieux avec les finances.

On insiste : les subventions aux associations ne seront pas diminuées. Mais pas augmentées sans doute.

De la rigueur : le personnel – il faut comprendre les charges – n’augmentera que  de 1%, ce

qui est rigoureusement impossible, à cause de l’effet GVT propre à la fonction publique.

Et les dépenses, elles, baisseront de 1% .

Il n’y a pas que nous pour en douter, puisque ces précisions ont été supprimées sur le site.

La dette passera de 15 millions en 2009 à 10 millions.

Tant mieux !  Mais cette baisse s’explique par le fait que nous remboursons près d’un million de capital par an, et non grâce  aux économies réalisées, comme le prétend M. Palix.

Il ne fait aucun emprunt (il n’investit guère) et il a  bénéficié de 2 M€ de ressources supplémentaires par an

depuis 4 ans en augmentant nos impôts de 24%.

Tout au fond de la hotte, un petit  cadeau préélectoral aux commerçants, dont la redevance pour occupation de l’espace public ne sera pas réévaluée en 2013.

Et une diminution de nos impôts, nous promet-on, sans plus de précision.

On notera deux oublis de taille dans les projets 2013 : la construction du fameux centre médical, très contesté, et surtout la rénovation du Casino, bien compromise, et pourtant capitale pour l’avenir de la commune.

Il est significatif que M. Palix n’ait pas soufflé mot de ce grave problème : il risque fort de devoir en endosser personnellement la responsabilité, sans pouvoir se défausser sur son prédécesseur, selon son habitude...

Enfin les vœux, vite expédiés, avant un diaporama rempli de fleurs et de visages d’enfants gentiment peinturlurés, et d’animations ­– succès garanti ­ ­– avec en prime, une cinquantaine de photos de M. Palix seul, dans ses plus belles œuvres . Merci pour ses proches collaborateurs !

Et pour terminer, le maire nous a « tendu un sourire », à défaut de la main.

Qu’il se contente déjà de saluer tous les Bandolais…sans exclusive.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires

henri 19/01/2013 19:41


Bravo pour cette analyse de la cérémonie des voeux à laquelle je n'avais pas pu assiter.