Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 10:48

 

Après, cette défaite sans appel, voilà que M. Palix manifeste son incompréhension totale devant l’absence de reconnaissance de la population (sic) !

 Et pourtant, pendant 6 ans, il a tout fait pour persuader les Bandolais qu’en 2008 un dieu nous était tombé du ciel, ou plus exactement …de Marseille.

Avant son arrivée, écrivait-il  hier  dans les petits papiers qu’il glissait dans nos boîtes aux lettres, notre village provençal vivait encore aux heures sombres du Moyen Age :

l’assainissement n’existait pas, ni le pluvial, les ordures jonchaient nos ruelles et les piétons tombaient comme des mouches, victimes de la folie meurtrière des automobilistes…

Le soir, à la brune, chacun se terrait chez soi, tremblant de peur, alors que voleurs et gangsters battaient impunément le pavé.

Les bâtiments lépreux tombaient en ruine, pas réparés depuis 1930…

Il n’existait rien pour les jeunes : ni crèche, ni restaurant scolaire, ni centre aéré ni … ni… rien vous dis-je ! Une école ? A peine …

Rien pour les aînés non plus ! Ce bienfaiteur de l’humanité avait tout inventé : colis de Noël, voyages, repas des aînés etc, etc…

Bref, le désert !

Et le plus fort, notre grand sourcier avait même trouvé et ouvert le puits de Bourgarel … dont l’eau coulait dans nos verres (avec un peu de pastis) depuis plus de 50 ans.

 

Quelle ingratitude, vraiment !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires