Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 10:05

C’est inévitablement la question qui s’est posée hier soir après la présentation du nouveau Plan Local d’Urbanisme, salle Jules Verne.

Car, à première vue, la nouvelle version du PLU reprend quasiment l’ancienne, si l’on excepte quelques changements à la marge, dont l’intérêt n’est pas évident pour la collectivité, et pour lesquels de simples modifications auraient amplement suffi.

La plupart des éléments (classement des différents quartiers dans tel ou tel secteur, zones naturelles, zones à urbanisation future, emplacements réservés, etc ) ont été conservés, ce qui prouve, une fois de plus, l’inanité des critiques exprimées par M. Palix à l’encontre de son prédécesseur *.

D’ailleurs, le maire n’est guère intervenu au cours du débat qui a suivi.

Les questions posées par l’assistance ont porté sur le nouveau classement ou déclassement EBC de telle ou telle  parcelle avenue Albert 1er, dont la logique semble assez peu compréhensible.

Exemple de dialogue savoureux entre un Bandolais et le représentant de l’urbanisme : « Mais enfin pourquoi avez-vous déclassé cet endroit ? »  Réponse de l’intéressé : « Pourquoi pas ? »

Effectivement…

Est intervenu également le représentant des 6 ou 7 pavillons situés rue Perrault et impasse Florian, secteur qui voit sa hauteur passer de 7 à 9 m, et son COS doubler.

Cette personne a fait part de son inquiétude, et a informé par ailleurs que les propriétaires de ces villas étaient, depuis un an, harcelés par un promoteur !

François Barois a répondu à quelques questions et  a renouvelé son opposition à la construction éventuelle de logements sociaux près du rond-point de Super U, au vu des nuisances (en particulier sonores) d’un tel emplacement.

En résumé, si l’on n’a pas modifié grand chose, c’est que la 1ère version du PLU avait été bien faite, et dans le respect de l’intérêt général.

Mais cette révision aura coûté au moins 30 000 € aux Bandolais…

*

article PLUIl est intéressant de relire dans cet article du magazine de janvier 2 009 les arguments avancés par M. Palix pour justifier cette révision. Et de les comparer avec la réalité...

Précisons que des emplacements avaient bien été réservés pour des logements sociaux. Quant à la protection du patrimoine, le 1er PLU recensait 47 bâtis sur le plan architectural ainsi que 17 sites archéologiques à protéger.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires