Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 12:42

 Que s’est-il passé de marquant lors de la cérémonie commémorative ?

Ah oui !  Le maire avait oublié son écharpe…

Au lieu de faire attendre le cortège, il aurait pu  emprunter celle d’un adjoint, dépourvue de pompons dorés certes, ou pourquoi pas, celle de la première adjointe.

 Laquelle lui aurait sans doute confié le précieux ruban avec plaisir, n’en doutons pas, vu qu’il venait de l’avertir, elle et les ordonnateurs, quelques minutes auparavant, qu’il  avait décidé de modifier le protocole prévu : désormais, il ne déposerait plus les gerbes avec elle, mais tout seul !

 Décision hautement symbolique.

Notre édile venait, paraît-il, de découvrir que cette lourde charge lui était réservée.

Ce qui est exact.

Mais aussi ce qui nous rappelle un précédent fâcheux :  son prédécesseur avait  lui aussi associé  « son premier adjoint préféré », au dépôt de gerbes pendant 2 ans –  sans que personne n’y trouve trop à redire– avant de l’écarter sous le prétexte que l’on sait...

 Dommage que M. Joseph n’ait pas respecté la règle dès le début de son mandat.

Cela lui aurait évité d’infliger à Mme Quilici une telle humiliation publique. 

Une de plus ? Une de trop, certainement.

Souvenez-vous : c’était il y a  3 mois : au soir du 2ème tour,  les électeurs manifestaient leur joie aux cris de « Jean-Paul ! Laetitia ! », associant les deux élus dans la victoire, sans aucune ambiguïté.

Ils avaient cru qu’on était parti pour une cogestion : M. Joseph était maire, sans conteste, mais il s’était engagé à respecter la parité et à faire une large part à la première adjointe en l’associant aux décisions municipales.

Il semblerait que ces engagements ne soient plus à l’ordre du jour.

C’était il y a 3 mois, une éternité en politique…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires

Goncalves 29/06/2014 08:41


Effectivement une histoire qui ne reflète pas tout a fait la réalité.  J ai connu des maires a qui cela est arrivé et le bon sens du 1er adjoint de remettre son écharpe au maire. Humiliation
et contrariété il y a la une grande différence. Lequel des deux n a pas tenu ses engagements. ...soyez plus realiste.

Bandol pour tous 01/07/2014 07:46



Le
bon sens d’un maire, ce serait quand même d’apporter son écharpe ! D’ailleurs, maintenant qu’on y pense, c’est peut-être la première adjointe qui la lui avait cachée ! Quelle
vilaine !…   



jean 28/06/2014 18:15


Ce n'est pas tout à fait comme cela ...... l'histoire raconté ci dessus ne reflète pas la réalité des fait.... l'interprétation n'est pas bonne.

Bandol pour tous 01/07/2014 07:55



Nous prenons toujours grand soin de vérifier la véracité des événements dont nous parlons auprès de plusieurs sources, même quand nous y assistons. Dans le cas présent, il y a concordance et nous
maintenons notre relation des faits.


Quant à l’interprétation qu’on peut faire d’un fait, elle peut varier selon les points de vue, c’est vrai, mais elle est étroitement liée à un contexte…