Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 13:40

Il fallait oser! 

Après avoir fait voter par sa majorité le huis clos pour le conseil, et donc fait évacuer le public, voilà que M.Palix nous apprend sur le site internet de la ville qu’il souhaitait que tous les Bandolais puissent y assister! Vous avez bien lu: “y assister”! Attention, pas en “live”, mais par vidéo interposée, chacun sagement bien assis devant son ordinateur - du moins ceux qui en ont un...

En quelque sorte un huis clos sur mesure, avec accommodements particuliers.

Des débats confidentiels, mais diffusés en différé.

Un maire à l’abri des réactions éventuelles de l’assistance, mais en même temps, bénéficiant de la propagande du site officiel de la ville.

Eh bien, non! Il fallait choisir: ou une séance ouverte à tous, donc à la presse ou le huis clos et sa confidentialité.

Et inutile d’en rejeter la responsabilité sur tous ceux qui, opposition en tête, ont voté contre le huis clos, et donc pour une véritable transparence des débats, et qui ont mis le maire en demeure d’assumer ses choix.

Ce qu’il se refuse à faire, une fois de plus : c’est la faute de l’opposition : François Barois en première ligne, rejoint ensuite par Marcel Bogi !

Remarquez que le maire n’a jamais déclaré en début de séance qu’il renoncerait à la diffusion si un seul conseiller s’y opposait – comme il le prétend dans son second article.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bandol pour tous
commenter cet article

commentaires